ALERTE ESCROQUERIE

Lancement des travaux du futur Technicampus SNCF Voyageur

Actualités

Lancement des travaux du futur Technicampus SNCF Voyageur

Tertiaire

07/06/2024

Un Technicampus qui reste au Mans

Stéphane Le Foll, Président de Le Mans  Métropole, Maire du Mans et ancien ministre,  Jean-Pierre Farandou, Président-Directeur général du Groupe SNCF, Roland Paul, Président de GSE, Christophe Clément, Directeur de Renault Group Le Mans et Xavier Ouin, Directeur Industriel et Directeur du  Matériel SNCF Voyageurs ont célébré ce 7 juin  le lancement des travaux du futur Technicampus SNCF Voyageurs.

Les équipes de la Direction du Matériel SNCF  s’installeront en 2026 dans un nouveau centre de formation dédié à la maintenance des  trains. Ce « Technicampus », objet unique en son genre, mêlera formation théorique, formation technique, hébergement et restauration, à 10 minutes de la gare en  transports en commun. Ce nouveau campus viendra remplacer l’actuel, installé depuis 2010 sur le Technoparc des 24h, éloigné de la gare et qui ne répond plus aux nouvelles normes environnementales.

Au début de l’année 2022, une consultation  est engagée par S2FIT1, foncière tertiaire et  industrielle, filiale SNCF, pour le compte de la  Direction du Matériel, chez SNCF Voyageurs.  La consultation a pour but de sélectionner un  promoteur en capacité de lui proposer une  emprise foncière sur laquelle son projet  immobilier peut être développé.

Au cours de l’année 2023, le projet présenté  par la société GSE est sélectionné parmi trois  propositions. Le terrain pour l’implantation du nouveau Technicampus est situé au sein de la  zone industrielle Le Mans Sud. Les travaux  commenceront en juin 2024.

Précédemment propriété de Renault Group,  la parcelle de plus de deux hectares  accueillera trois bâtiments. Le premier, destiné à la formation théorique et pratique, d’une superficie de 4 600 m2, le deuxième, l’atelier, mesurera 2 200 m2 et sera consacré à la formation sur maquettes et organes ferroviaires. Le troisième, prévu pour l’hébergement, s’étendra sur 2 600 m2. Un espace Agora pourra accueillir des conférences en extérieur, et un espace sportif comprenant une salle de sport et un parcours sportif viendra s’ajouter à ces aménagements.

9 000 stagiaires sont attendus pour un total de 42 000 journées de formation chaque année.

Le soutien de la Métropole du Mans avec l’octroi d’une subvention à hauteur de 10 % du montant de l’investissement, soit 3,38 millions d’euros, a constitué un atout majeur dans la réalisation de ce projet.

Le projet s’élève à 33,81 millions d’euros. La livraison de l’ensemble est prévue pour décembre 2025, et l’ouverture pour avril 2026.

Par la construction de ce nouveau Technicampus, SNCF confirme sa présence historique dans la ville du Mans.

« Ce Technicampus nouvelle génération est exemplaire et stratégique. Ce centre d’excellence va offrir chaque année à 9 000 de nos collaborateurs un haut niveau d’expertise au service de l’entretien et la régénération des trains. Nous ouvrons également à une jeune génération, dont nous savons l’appétence pour les métiers qui ont du sens, des voies professionnelles autour de métiers riches et indispensables à la mobilité des Français. Enfin, cet outil de formation sera un maillon central dans la capacité à produire une offre de service performante qui incitera nos concitoyens et les entreprises françaises à décarboner leur mobilité en choisissant le train plutôt que la route. »

Jean-Pierre Farandou, Président-Directeur général du groupe SNCF

« Le futur Technicampus SNCF du Mans est résolument moderne, il est parfaitement en ligne avec notre raison d’être : « Concevoir et bâtir dans le respect de la nature, se développer en étant au service des territoires, prospérer en prenant soin de l’humain ». Depuis sa génèse avec les acteurs du territoire, service instructeur comme service de l’État, jusqu’aux travaux qui commencent déjà avec des entreprises de construction locales, nous avons sur ce projet une équipe alignée qui s’apprête à réaliser un projet dont nous serons tous fiers, tant par sa relation à l’environnement exemplaire, que par la préoccupation portée aux femmes et hommes car tout est pensé pour travailler dans des conditions optimales. Très heureux de contribuer à ce beau projet ! »

Roland Paul, Président de GSE

Pour la métropole du Mans, le Technicampus est synonyme d’opportunité pour le développement de la formation, de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

En faisant le choix de construire le Technicampus sur un site proche de la gare  et du centre-ville, en décidant d’une  architecture très soignée pour son Centre  national de formation à la maintenance du  matériel roulant, au bord d’un axe très  fréquenté, la SNCF rappelle l’exceptionnelle  vocation ferroviaire du Mans.

Exceptionnelle par l’interconnexion directe de la gare aux grandes villes françaises et européennes : la gare est la porte du Mans. Un atout si précieux !

Vocation exceptionnelle aussi car Le Mans est  trois fois capitale de la SNCF. Capitale de la mémoire avec la présence du Centre national  des Archives historiques de la SNCF. Capitale  de l’innovation ferroviaire avec le Centre d’Ingénierie du Matériel de la SNCF, un des plus grands pôles de recherche appliquée du  domaine au monde.

Et donc aussi capitale de la formation à la maintenance du matériel roulant avec ce Technicampus : c’est ici que sont dispensées,  chaque année, des dizaines de milliers de journées de stage aux agents de l’entreprise  venus de toute la France.

Le Mans est donc particulièrement heureuse  et satisfaite de la décision de la SNCF qui conforte cette vocation, non seulement à conserver mais plus encore à amplifier.

Car le Technicampus, nouvelle génération, est un centre de formation qui a la volonté de s’ouvrir à d’autres entreprises; Le niveau de formation, le niveau de maîtrise des gestes à la maintenance sont guidés par un maître-mot : la sécurité. Un tel degré d’exigence ne peut qu’attirer des entreprises à la recherche d’excellence.

Le Technicampus, par ses experts, ses équipements et la qualité de son accueil, peut aussi engager des coopérations avec les acteurs de la formation, de la recherche, de l’innovation du Mans au premier rang desquels l’université et les écoles d’ingénieurs.

Aussi, Le Mans voit dans la construction de ce nouveau Technicampus un encouragement et une opportunité majeure pour accentuer ses efforts dans le développement de l’enseignement supérieur, de la recherche, de l’innovation.

Le Mans est au côté de la SNCF pour construire le Technicampus. Demain Le Mans sera à ses côtés pour l’accompagner dans le développement des ambitions du Technicampus, ici et en France.

« Le futur Technicampus SNCF s’inscrit pleinement dans l’ambition que Le Mans Métropole porte avec conviction au service de la formation. Avec ses 9 000 stagiaires et 42 000 journées de formations chaque années, ce centre de formation est une pierre angulaire de l’offre de formation que la Métropole déploie, autant en formation continue qu’en formation initiale, avce une priorité donnée aux voies de l’innovation qui feront la singularité et l’attractivité du Technicampus. »

Stéphane Le Foll, Maire du Mans et Président de Le Mans Métropole

« Le Groupe Renault a collaboré avec la Ville du Mans et GSE depuis 2022 pour proposer à la SNCF une implantation de son futur Technicampus sur nos terrains disponibles près de notre usine historique. Le Groupe Renault se félicite que ce terrain inutilisé mais idéalement placé, puisse être transformé en un lieu d’avenir et de formation, et de contribuer ainsi au rayonnement de la Ville du Mans. »

Christophe Clément, Directeur de Renault Group Le Mans

Le technicampus dessine un nouveau visage de l’offre de formation de SNCF Voyageurs Matériel

L’environnement ferroviaire français est en pleine mutation, et dans ce nouveau paysage, la concurrence est en marche. La nouvelle Université Du Matériel (UDM), constitue la réponse de SNCF Voyageurs  Matériel pour concentrer et piloter toutes les forces vives de la formation des métiers de la maintenance.

Créatrice de compétences au service de la performance de la maintenance, l’UDM et le Technicampus, son vaisseau amiral, se proposent d’accompagner avant tout les activités de SNCF Voyageurs et les sociétés dédiées par des plans de montée et de maintien de compétence personnalisés pour leurs agents. L’apprentissage est d’ailleurs l’une des réponses qu’il est nécessaire de promouvoir et de développer.

En jouant un rôle moteur dans le  dynamisme du territoire sarthois voire au- delà, l’UDM s’ouvre progressivement à l’externe, notamment par la mise en place  de partenariats avec d’autres acteurs de la formation.

L’investissement dans un nouveau  Technicampus réaffirme d’une part la  capacité de la SNCF à conserver son leadership dans le domaine de la formation, même au-delà des bornes du Groupe, et incarne d’autre part, la promesse élaborée par l’ensemble des collaborateurs du Technicampus : “Une formation innovante, au service de votre réussite ».

Les chiffres de la formation :

  • 120 personnes sur site
  • 40 formateurs par an
  • 40 formateurs occasionnels
  • 2 concepteur pédagogiques
  • 5 ingénieur pédagogiques
  • 9 000 stagiaires par an soit 30 % des agents du Matériel
  • 42 000 journée de formation par an

Quatre lignes de force guident l’action de  l’Université Du Matériel et s’incarnent dans le  nouveau Technicampus.

L’ouverture

Au-delà des clients historiques de l’UDM que  sont les activités TGV-Intercités, Transilien,  TER, le Technicampus va s’ouvrir  progressivement à d’autres entités :

  • les filiales et SA du groupe SNCF comme Keolis ou Fret SNCF,
  • les sociétés dédiées créées dans le cadre de l’ouverture à la concurrence des lignes conventionnées,
  • des entreprises externes, ferroviaires ou pas, en leur proposant des formations de base (dénudage, sertissage, câblage, soudure, etc.),
  • par le développement des partenariats avec des acteurs institutionnels de la formation (universités, écoles) et du secteur industriel (La Fab Academy de l’UIMM, Le Mans Innovation, etc.).

L’adaptabilité

L’UDM déploie une ingénierie de formation personnalisée afin de répondre aux besoins  très spécifiques de ces différents clients. Cette ingénierie s’appuie sur des méthodes  et des outils pédagogiques innovants tels que la réalité virtuelle, la réalité augmentée, les Serious Games, l’e-learning, etc. Elle  intègre aussi des parcours et cursus de montée en compétence, davantage ciblés par type de matériels que par métier, avec des « points d’arrêt » de vérification d’acquis des connaissances et des compétences. C’est ce qui lui permet notamment l’anticipation et la mise en œuvre des formations nécessaires à l’arrivée de  nouveaux matériels (comme le RER NG) et de  nouvelles technologies (fibre optique, train à  hydrogène, etc.).

La proximité

Avec la construction de ce nouveau Technicampus à proximité de la gare, SNCF Voyageurs conserve un véritable lieu de vie propice au développement d’un esprit collectif. En effet, le partage d’expériences et  la collaboration entre les établissements sont des vecteurs essentiels au progrès mais aussi à la cohésion et la fidélisation des personnels de SNCF Voyageurs.

L’employabilité

Pour les agents SNCF de longue date ou les jeunes embauchés, garantir l’employabilité des personnels de la SNCF est le maître-mot de l’Université Du Matériel. Il s’agit de :

  • développer et catalyser les compétences internes en s’appuyant sur les autres acteurs  de formation du Groupe : Transformation, Management et Leadership, SI, etc.
  • proposer une formation à 360° aux métiers du Matériel, par l’apprentissage (CFA ferroviaire), le cursus d’intégration des nouveaux embauchés, mais aussi par les formations techniques et  technologiques ferroviaires, des formations à l’Excellence Opérationnelle, à la Supply Chain etc., indispensables à la performance industrielle de la maintenance des trains.

Un esprit résolument campus

Sur un terrain de deux hectares, le futur Technicampus est un complexe immobilier mixte. Il accueillera trois grandes entités  programmatiques :

  • Le bâtiment formation, pour la formation théorique, bâtiment façade du campus sur le boulevard Demorieux, 
  • Le bâtiment ateliers, pour la formation pratique,
  • Le bâtiment hébergement, proposant 75 
    chambres, en retrait des nuisances du boulevard.

Un double alignement d’arbres, véritable  trame verte du projet, devient support de  cheminement et de lien entre les entités du  programme. Les implantations du bâti ainsi  que les alignements d’arbres structurent le  campus, et créent des sous espaces où  viendront s’installer les différents sites du  campus susceptibles de renforcer le collectif  des métiers de la maintenance : l’espace  pétanque attenant à la terrasse du restaurant  et au foyer, l’espace Agora, conférences  extérieures en écho avec la rue plantée,  l’espace sportif, plus au Sud, en relation avec  la salle de sport et le parcours sportif.

Chiffres-clés du projet immobilier

  • 33,81 millions d’euros
  • Une subvention de 10 % de la métropole du Mans
  • 3 bâtiments
  • Une parcelle de 22 430 m²
  • Un coefficient d 69 %
  • Une capacité d’accueil de 300 stagiaires

Une inspiration architecturale locale

Le projet imaginé par le cabinet d’Architecture A+ s’inspire fortement de l’architecture locale du centre de la France, avec des bâtiments à colombage aux toitures  marquées. Pour les bâtiments les plus imposants, à destination de la formation et de l’hébergement, la structure est mixte bois  et béton. Les éléments de structure, pour des questions de sécurité incendie, d’acoustique, de portées sont en béton. Outre le béton structurel, toutes les façades et toitures sont traitées en mur à ossature bois et charpente bois.

La peau pare-pluie des façades en ossature bois est assurée par un bardage métallique au pas très dense et étroit afin de mieux dialoguer avec les verticaux bois. Cette peau introduit un matériau contemporain. Sa couleur est irisée, elle prendra des reflets différents selon l’angle de vue ou l’heure de la journée. Sur le bâtiment formation, pour apporter encore un peu de variété et de chaleur aux façades, et surtout pour assurer une bonne protection solaire, des brise-soleil extérieurs orientables seront installés.

Leur couleur sera de teintes Sienne à terre de  brun, en référence à l’enceinte romaine de la  ville.

Pour le bâtiment hébergement, les matériaux sont identiques mais se déclinent différemment. Ce bâtiment évoque un grand corps de ferme. Sa toiture en double pente asymétrique se pare du même bardage que celui des façades. Le traitement des deux  pignons se fait avec un bardage à claire-voie  bois, qui renforce les lignes épurées du bâtiment et met en lumière le dessin de toiture.

Enfin, le bâtiment atelier s’inscrit dans un plan rectangulaire. Ce rectangle se divise en deux grandes entités : l’atelier maintenance, et l’atelier soudure. Chaque atelier dispose de sa propre toiture. Ces toitures, parfaitement exposées, accueillent des panneaux photovoltaïques. Ce bâtiment est en charpente métallique avec des portiques de 12 mètres. Il n’y aura donc aucun poteau dans les ateliers pour garantir une liberté d’aménagement et d’évolution.

Lire le communiqué de presse


Notre expertise en immobilier tertiaire