ALERTE ESCROQUERIE

Ensemble vers un avenir de construction durable

Actualités

Ensemble vers un avenir de construction durable

Groupe

06/06/2024

L’urgence climatique est devenue un enjeu crucial, nécessitant une remise en question profonde de nos pratiques industrielles, notamment dans le secteur de la construction. Souvent pointée du doigt pour son impact environnemental significatif, cette industrie doit désormais explorer de nouvelles voies pour réduire son empreinte carbone. C’est dans ce contexte que de nouvelles technologies et approches voient le jour, offrant des solutions prometteuses pour minimiser l’impact environnemental de nos bâtiments. Parmi ces avancées, le recours au béton bas carbone et aux matériaux biosourcés ou géosourcés se démarque comme une étape majeure vers une construction plus durable et respectueuse de l’environnement. Explorons en détail ces nouvelles tendances et leurs implications pour l’avenir de l’industrie de la construction.

Le béton bas carbone : unique alternative ?

Notre volonté : réduire l’empreinte carbone des bâtiments que nous concevons et que nous construisons. Dans cette optique, nous avons remplacé l’utilisation de béton conventionnel par une utilisation systématique du béton bas carbone dans les dallages de nos projets logistiques ou tertiaires.

Le béton, omniprésent dans le secteur de la construction, représente la principale source d’émissions de CO2. 94% des impacts carbone du béton proviennent du ciment, lui-même fortement impacté par la fabrication du clinker. En effet, celle-ci nécessite une cuisson à très haute température et implique un phénomène de décarbonatation (production de CO2).

Cependant, grâce aux avancées technologiques et à une prise de conscience accrue de l’urgence climatique, le béton bas carbone est désormais une réalité tangible. Des innovations telles que la réduction de la quantité de clinker dans le ciment, les combustibles utilisés dans les fours de cuisson, les proportions de ciment dans le béton, l’utilisation de matériaux recyclés, ont permis de réduire considérablement l’empreinte carbone associée au béton. En proposant systématiquement un dallage en béton bas-carbone (selon la définition du SNBPE), le poids carbone du béton sur le poste dallage est ainsi réduit de 20% par rapport à un dallage classique.

Les Matériaux Biosourcés pour une approche respectueuse de l’environnement

En dehors du béton, nous assistons à un retour des matériaux de construction traditionnels tels que le bois, la pierre et l’argile. Toutefois, une nouvelle tendance émerge avec l’essor des matériaux biosourcés, comprenant notamment le bois lamellé-collé, la paille compressée, le chanvre et la fibre de coco.

Les matériaux biosourcés offrent de nombreux avantages environnementaux. Leur production requiert souvent moins d’énergie et génère moins de déchets que celle des matériaux traditionnels. De plus, ils ont la capacité de stocker le carbone atmosphérique tout au long de leur cycle de vie, ce qui contribue à la lutte contre le changement climatique. En les utilisant dans la construction, nous pouvons non seulement réduire notre empreinte carbone, mais aussi promouvoir une économie circulaire et durable.

Ces matériaux sont adaptés à différentes applications dans la construction, telles que la structure, le bardage, l’enduit, l’isolation des cloisons et les revêtements de sol.

Les Matériaux Géosourcés, opportunités précieuse de réduire son empreinte carbone

L’intégration de matériaux géosourcés permet de réduire significativement l’empreinte carbone de l’industrie de la construction, en favorisant des pratiques respectueuses de l’environnement. Voici quelques exemples de ces matériaux :

  • L’argile : utilisée dans la fabrication de briques, de tuiles et d’enduits, l’argile se distingue par sa polyvalence et son abondance.
  • La terre crue : les techniques de construction en terre crue, telles que l’adobe, le pisé et le torchis, proposent des solutions à la fois durables et esthétiques pour la construction de bâtiments.
  • La pierre locale : en utilisant des pierres extraites localement pour la construction de murs, de fondations et de revêtements, on réduit l’empreinte carbone liée au transport des matériaux.

Voici les bénéfices associés à l’utilisation de matériaux géosourcés :

  • Réduction des émissions de CO2 : en optant pour des matériaux géosourcés, nous diminuons notre dépendance aux matériaux de construction conventionnels qui exigent des transformations intensives et des procédés énergivores. Cela se traduit par une baisse des émissions de CO2 liées à la fabrication et au transport des matériaux.
  • Durabilité accrue : les matériaux géosourcés tendent à être plus durables que leurs équivalents synthétiques. Par exemple, la terre crue, utilisée depuis des millénaires dans la construction, présente une résistance thermique remarquable et une capacité naturelle à réguler l’humidité, ce qui favorise des bâtiments confortables et éco-énergétiques.
  • Respect de l’environnement : l’extraction des matériaux géosourcés peut être réalisée de manière responsable, réduisant ainsi les impacts sur l’environnement local. De plus, ces matériaux sont souvent recyclables ou biodégradables, ce qui contribue à promouvoir une approche circulaire dans le domaine de la construction.

Valoriser votre bâtiment avec la démarche écoresponsable de GSE

L’intégration de matériaux géosourcés permet de réduire significativement l’empreinte carbone de l’industrie de la construction, en favorisant des pratiques respectueuses de l’environnement. Voici quelques exemples de ces matériaux :

1.           Notre démarche écoresponsable

GSE accompagne ses clients pour répondre à leurs défis en matière de développement durable. Notre engagement est de jouer un rôle moteur dans l’amélioration des normes du secteur tout en apportant notre expertise pour des bâtiments plus respectueux de l’environnement. Notre objectif est de relever ces défis cruciaux en proposant des solutions techniques innovantes, compétitives et respectueuses de l’environnement, adaptées à chaque projet.

2.           Labels et certifications environnementales

GSE propose son expertise pour obtenir une reconnaissance globale de la performance environnementale de votre bâtiment à travers des certifications et des labellisations. Fort d’une expérience de plus de 10 ans et de plus de 145 projets certifiés ou en cours de certification, notre équipe spécialisée possède une solide compétence en gestion de projet et une expertise technique qui nous permet d’atteindre tous les niveaux des principales certifications environnementales : BREEAM, HQE®, LEED, ainsi que des labels notamment des labels carbone comme le BBCA ou le Zero Carbon.

Voici 2 exemples de projets performants environnementalement :

Label zéro net carbon : Orbassano

Caractéristiques du projet :

  • Fondations : emploi de ciment à faible émission de carbone CEM III/B.
  • Plancher en dalles de béton : utilisation de ciment à faible émission de carbone CEM II/A.
  • Portes coupe-feu en bois dans l’entrepôt.
  • Châssis de fenêtres en bois-aluminium.

Label BBCA : enedis Caen

  • Bureaux en structure bois (ossature, plancher, toiture)
  • Isolant à base de bouteille recyclée pour la toiture et fibre de bois dans le doublage
  • Menuiseries rationalisées
  • Pas de fluides frigorigènes
  • 49,1 kg/m² SDP de bois et matériaux biosourcés

Axer nos efforts uniquement sur les certifications et les labels n’est plus suffisant. C’est pourquoi GSE a instauré un programme de Recherche & Développement dédié au bâtiment écoresponsable, visant à concrétiser des solutions durables et tangibles avec des résultats visibles dans l’exploitation telles que :

Lame de bardage en matériaux biosourcés

Neolife lance le VESTA®, un éco-matériau novateur associant végétal et minéral, avec une teneur en fibres de bois revalorisées atteignant 40%, offrant ainsi des solutions constructives à faible impact environnemental.

Peinture biosourcée Algo Paint

Algo Paint propose des peintures intérieures et extérieures à base d’algues et de coquilles Saint-Jacques, écologiques et certifiées « produit biosourcé » par Karibati. La version Algo Pro contient une résine à 98% biosourcée, assurant un taux global de biosourcé supérieur à 80%.

Vers une construction plus durable

Réduire notre empreinte carbone dans le secteur de la construction est plus qu’une simple nécessité ; c’est un impératif pour concrétiser nos objectifs de lutte contre le changement climatique. L’adoption du béton bas carbone ainsi que des matériaux biosourcés et géosourcés se profile comme une stratégie efficace pour y parvenir. En les intégrant systématiquement dans nos projets de construction, nous œuvrons à façonner un avenir plus sain pour les générations à venir, où la durabilité et la préservation de l’environnement sont ancrées au cœur de chaque édifice. Cette transition vers des pratiques de construction plus respectueuses de l’environnement est une étape cruciale dans notre parcours vers un monde plus durable et résilient face aux défis climatiques. Ensemble, nous pouvons bâtir un avenir où le progrès et la protection de notre planète vont de pair.