ALERTE ESCROQUERIE

Le bâtiment durable est-il un facteur de changement ou simple tendance ?

Actualités

Le bâtiment durable est-il un facteur de changement ou simple tendance ?

Groupe

27/06/2024

La conscience environnementale est de plus en plus impérative, particulièrement dans le domaine de la construction immobilière. Face aux défis grandissants posés par le changement climatique, les bâtiments durables, également appelés bâtiments écologiques, responsables ou green, apparaissent comme une solution prometteuse pour un avenir respectueux de notre planète. Ces structures, qui contribuent à minimiser l’impact environnemental de l’industrie du bâtiment tout en offrant un cadre de vie sain et confortable, semblent être la réponse idéale aux enjeux écologiques actuels. Mais une question persiste : un bâtiment durable existe-t-il vraiment, et peut-il pleinement tenir ses promesses en matière de durabilité et de responsabilité environnementale ?

Comment se définit un bâtiment durable ?

Un bâtiment durable englobe bien plus que la simple phase de construction : il intègre également l’usage futur et quotidien par les occupants, ainsi que les aspects liés à sa déconstruction ou réutilisation éventuelle. Ce concept vise à créer minimiser l’impact environnemental d’un projet tout au long de leur cycle de vie, en optimisant son efficacité énergétique, en utilisant des matériaux écologiques et en garantissant un confort aux usagers. Cette approche holistique assure que le bâtiment reste respectueux de l’environnement, non seulement lors de sa création, mais aussi durant son exploitation et même en essayant d’anticiper sa fin de vie, répondant ainsi de manière globale aux enjeux du développement durable.

  1. L’utilisation des ressources dans un bâtiment durable inclut l’énergie, l’eau et les matériaux. Cela se traduit par l’installation de systèmes photovoltaïques, le recyclage des eaux de pluie et le choix de matériaux biosourcés, recyclés ou même réemployés.
  2. La qualité de l’environnement intérieur vise le confort des occupants grâce à une ventilation efficace, une filtration de l’air optimale et un éclairage adapté.
  3. L’intégration dans son environnement, en prenant en compte la biodiversité existante sur le site, pour la protéger et la développer.

Les tendances et innovations dans la constructions durable

Les bâtiments à énergie positive

Les bâtiments à énergie positive représentent une avancée majeure dans la construction durable. Ces bâtiments sont conçus pour produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment, grâce à l’intégration de technologies comme les panneaux photovoltaïques, les éoliennes, et d’autres sources d’énergie renouvelable. En optimisant les besoins du bâtiments, les systèmes techniques pour réduire leur consommation et la production d’énergie, ces bâtiments contribuent à la promotion d’une utilisation plus efficiente des ressources énergétiques.

La biodiversité d’un projet durable

L‘intégration de la biodiversité dans les projets de construction est une nécessité, qui doit être vécue comme une opportunité et non une contrainte règlementaire. C’est le cas pour les projets durables, où le bâtiment est intégré dans son environnement et respecte la biodiversité qui l’entoure. La prise en compte de la biodiversité commence par un passage d’un écologue avant démarrage du chantier qui va ainsi guider les préconisations afin de respecter la biodiversité existante et de la développer. Des projets paysagers multi strates peuvent par exemple être conçus, afin d’aller esthétisme et utilité écologique.

La réduction des déchets

La gestion des déchets est un enjeu crucial dans la construction durable. Les pratiques modernes de construction et de rénovation cherchent à minimiser les déchets générés et à maximiser le réemploi et le recyclage des matériaux. Cela inclut l’utilisation de techniques de construction modulaires, le tri sélectif sur les chantiers et l’incorporation de matériaux recyclés ou réutilisés. Ces pratiques non seulement réduisent l’impact environnemental des projets de construction, mais contribuent aussi à une économie circulaire plus robuste et durable.

Certifications et labels

Les bâtiments sont responsables de près de 43% des émissions mondiales de gaz à effet de serre et contribuent donc largement au changement climatique. De nombreuses mesures sont adoptées telles que les labels et les certifications. La certification est une démarche de qualité qui porte sur une ou plusieurs thématiques. Il s’agit d’une démarche volontaire de la part du client qui va au-delà des exigences de la réglementation, tels que le BREEAM, HQE, LEED, etc. 

Les labels quant à eux, se concentrent sur une ou deux thématiques environnementales spécifiques et peuvent être utilisés en complément des certifications, tels que Biodivercity, Zero carbone, Osmoz Well, etc. 

Il existe de nombreux modèles de certifications et labels français et internationaux axés sur la durabilité qui peuvent être adaptés à différents besoins, tels que : 

Les bâtiments durables ne sont plus seulement une tendance, mais une nécessité cruciale pour garantir un avenir viable. En adoptant des pratiques de construction respectueuses de l’environnement, nous pouvons réduire notre empreinte carbone tout en créant des espaces de vie sains. Un bâtiment durable trouve son équilibre entre les aspects économiques, sociaux et environnementaux de la construction et de l’exploitation immobilière.